Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen

Votations populaires du 28 novembre

28 novembre 2021 – Communiqué de presse du 28 novembre 2021  

Le PDC Genève a pris connaissance des résultats des votations du jour. Le Oui clair à la loi COVID-19 confirme la voie suivie jusqu’à présent par la Suisse dans la lutte contre la pandémie, en soutenant l’économie et les milieux touchés par la crise et en évitant autant que possible la surcharge du système de santé. Le succès de l’initiative sur les soins infirmiers témoigne de la reconnaissance de la population pour le travail accompli par le personnel soignant de même que la nécessité d’améliorer leurs conditions de travail pour garantir des soins de qualité. Le refus à Genève de la modification de la LHOM est regrettable, il faudra trouver des alternatives pour maintenir un commerce local vivant et dynamique.

Initiative sur les soins infirmiers

La large acceptation de cette initiative témoigne de la reconnaissance de la population pour le travail accompli au quotidien par le personnel soignant. Le PDC Genève s’est engagé activement dans la campagne et salue ce magnifique résultat. Le manque chronique d’infirmières et d’infirmiers est un enjeu majeur pour notre pays. Il est nécessaire de former plus de monde mais également d’éviter qu’autant de soignants ne quittent la profession après seulement quelques années. Cela passe à la fois par de meilleures conditions de travail et par davantage de compétences et de responsabilités. Avec ce vote, le parlement reçoit le mandat clair de trouver de nouvelles réponses à la situation de travail pénible des infirmières et infirmiers.

Initiative sur la justice

Notre parti est satisfait du rejet par le peuple de l’initiative sur la justice. Le système actuel fonctionne et permet une représentation équilibrée de la société en matière de valeurs politiques, de genre ou de provenance régionale. L’élection des juges par le parlement confère en outre à la justice une forte légitimité démocratique. Un système par tirage au sort n’aurait pas pu garantir cela.

Loi COVID-19

Malgré les moyens considérables déployés par les opposants à la loi COVID-19 durant la campagne, le résultat de la votation démontre que la population continue de soutenir les mesures choisies par le Conseil fédéral et le Parlement. En plus des aides financières élargies, notamment pour les indépendants et les acteurs culturels, le peuple a également accepté le certificat COVID. Alors que la situation sanitaire s’aggrave, cet instrument pourra encore être utilisé par les autorités dans la gestion de la pandémie afin d’éviter la surcharge du système hospitalier. C’est une alternative préférable au confinement et aux fermetures.

Initiative pour l’abolition des rentes à vie des Conseillers d’États et contreprojet

L’acceptation à la fois de l’initiative et du contre-projet témoigne du fait que le système des rentes à vie n’était plus toléré par la population. Le PDC considère néanmoins que la fonction de Conseillers d’États doit offrir des garanties en matière de prévoyance professionnelle. Le contre-projet est problématique sur ce point, il est donc préférable que l’initiative l’ait emporté à la question subsidiaire.

Loi constitutionnelle « Mécanisme de destitution d’un membre du Conseil d’État »

L’acceptation de cette loi par le peuple permet de combler une lacune constitutionnelle. Avec près de 90% de Oui, la population a clairement dit qu’elle ne voulait plus revivre une situation comparable à celle que nous avons connue durant presque trois ans et qui avait conduit à l’enlisement de nos institutions et au délitement du climat politique genevois.

Loi constitutionnelle « Conseil administratif des communes »

Le passage à un Conseil administratif composé de trois membres permettra d’équilibrer la charge de travail au sein des exécutifs des communes de moins de 3000 habitants. Avec près de 90% de Oui, le résultat vient confirmer le large consensus en faveur de cette loi.

Loi modifiant la loi sur les heures d’ouverture des magasins

Le PDC prend acte du rejet de la modification de la LHOM. Malgré une loi équilibrée, avec la suppression de la nocturne et l’ouverture de trois dimanches par années, la population n’a pas voulu de changement des horaires. Les enjeux pour le commerce local étaient importants mais les craintes infondées véhiculées par les opposants quant aux conditions de travail du personnel de vente ont visiblement été les plus fortes. Ce résultat illustre peut-être aussi une certaine lassitude de la population pour un sujet sur lequel elle a dû se prononcer à de nombreuses reprises ces dernières années. Il faudra maintenant trouver des alternatives pour soutenir nos commerçants face à la concurrence du commerce en ligne et au tourisme d’achat.

Contacts :

S'engager