Notre site Web n'est pas optimisé pour la version de votre navigateur.

Voir la page de toute façon

NON à l’interdiction de l’affichage publicitaire à Lancy !

Les partis politiques Le Centre et Vert’libéraux de la Ville de Lancy, soutenus par les milieux économiques cantonaux et les faîtières de la communication, ont décidé de lancer un référendum contre la fin de l’affichage publicitaire en Ville de Lancy. Ensemble, ils récolteront les signatures nécessaires, afin que les Lancéennes et les Lancéens puissent s’exprimer à ce sujet.

1. Défense de la Liberté Commerciale :

L’interdiction de l’affichage publicitaire limiterait gravement la capacité des commerçants locaux à promouvoir leurs produits et services, ce qui est particulièrement vital dans le climat économique actuel.

2. Impact Économique :

L’affichage est une source de revenu non-négligeable pour la commune, avec des redevances qui contribuent significativement aux finances locales. La suppression des supports d’affichage entraînerait un manque à gagner estimé à CHF 250’000 par an.

3. Questions de Démocratie et de Droit :

La décision a été prise sans un véritable débat démocratique, et un référendum est nécessaire pour que la voix des citoyens soit entendue. La restriction affecterait non seulement l’espace public mais aussi l’affichage privé visible depuis les espaces publics, ce qui soulève des questions sur la liberté individuelle et les droits des propriétaires.

4. Appel à l’Action :

Encourager les citoyens à participer activement au référendum pour protéger leur droit à un environnement commercial équitable et pour soutenir la démocratie locale.

Qui compose le comité référendaire :

A l’initiative du Centre Lancy, une alliance a été constitué avec les Vert’libéraux. De nombreuses associations faitières, ainsi que la Fédération des entreprises romandes (FER) soutiennent notre action et se sont mobilisés. C’est un signal fort !

Pourquoi le PLR et le MCG ne font pas partis du comité :

Pour des raisons que nous avons encore du mal à comprendre, le groupe PLR lancéen a décidé de s’abstenir lors de la délibération. Du côté du MCG, le groupe s’est opposé à l’entrée en vigueur du règlement, mais s’était préalablement également abstenu. Nous n’avons donc pas pu réellement compter sur leur soutien.

Pourquoi on s’oppose ?

Sous prétexte de combattre la surconsommation ou l’obsolescence programmée, on porte atteinte aux libertés fondamentales: Les gens n’ont pas à être infantilisés en leur disant ce qu’ils peuvent regarder dans la rue. Cette interdiction est le preuve que le dogmatisme de la gauche a atteint son paroxysme. La proposition de renvoi en commission pour étudier le règlement a été balayée. Aucune discussion n’a été permise. Nous étions prêts à essayer de trouver un compromis, mais la gauche a préféré faire un coup  politique en se prononçant pour une interdiction totale.

Etiez-vous vraiment prêt à faire des compromis ?

Bien sûr, nous étions prêts à faire des concessions afin de trouver un compromis.

Perte financière

Avec la nouvelle convention qui doit entrer en vigueur le 1 janvier 2025, la redevance financière revenant à la Commune va considérablement augmenter pour être portée à CHF 250’000.- par année. Cela représenterait un manque à gagner important pour la commune, qui devra à l’avenir s’occuper de l’affichage culturel et institutionnel, ainsi que la maintenance et du nettoyage.

Cette interdiction porterait-elle préjudice à l’économie genevoise?

L’interdiction de l’affichage publicitaire pénalise surtout nos petites entreprises locales, essentielles à l’économie de proximité. Les grandes enseignes, avec leurs vitrines visibles et leurs emplacements stratégiques, ne seront pas affectées et continueront à dominer le marché. Cela crée une distorsion de concurrence inacceptable. Les petits commerces, déjà moins visibles, seront obligés de se tourner vers des options de publicité plus coûteuses, profitant ainsi indirectement aux géants du numérique comme les GAFAM. En voulant limiter l’affichage, on limite la capacité des petits à concurrencer, ce qui va à l’encontre de notre objectif de soutenir le commerce local.

C’est un moyen de mettre un terme à l’attitude souvent trop dogmatique de la gauche, qui refuse le dialogue. D’autre part, cela montre, dans l’optique des élections de 2025, que les partis de Centre droit se mobilisent pour défendre des projets concrets.

NON à l’interdiction de l'affichage publicitaire à Lancy !

Signez maintenant ! PDF Fichier de 18 mai 2024

Évènements importants :

  • Samedis 18 mai et 8 juin 2024, de 9h à midi : Zone piétonne située Av. des Communes Réunies, Grand-Lancy. Devant la Migros
  • Samedi 1er juin 2024, de 9h à midi : Place du 1er Août, Grand-Lancy
  • Samedi 25 mai 2024, de 9h à midi : Zone piétonne située à la Place des Ormeaux au Petit-Lancy
  • Samedi 1er juin 2024, de 9h à midi : Zone piétonne située au centre du square Clair-Martin au Petit-Lancy

Agenda

Voir l'ensemble des évènements PDF Fichier de 18 mai 2024

S'engager